Epigram 5.64

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 97

Texts


Νῖφε, χαλαζοβόλει, ποίει σκότος, αἶθε, κεραύνου,
πάντα τὰ πορφύροντ᾽ ἐν χθονὶ σεῖε νέφη.

ἢν γάρ με κτείνῃς, τότε παύσομαι: ἢν δὲ μ᾽ ἀφῇς ζῆν,
καὶ διαδὺς τούτων χείρονα, κωμάσομαι

ἕλκει γάρ μ᾽ ὁ κρατῶν καὶ σοῦ θεός, ᾧ ποτε πεισθείς,
Ζεῦ, διὰ χαλκείων χρυσὸς ἔδυς θαλάμων.

— Paton edition

Fais pleuvoir la neige et la grêle, répands les ténèbres, embrase le ciel, lance la foudre, secoue sur la terre les nuées les plus incendiaires ; si tu me fais périr, alors je m’arrêterai ; mais tant que tu me laisseras vivre, dussé-je passer à travers des dangers encore pires, je ménerai une joyeuse existence. Car je suis entraîné par le dieu qui est ton maître, à toi aussi, Zeus, puisque c’est pour lui obéir que tu as traversé des murs de bronze et que tu t’es changé en or afin de pénétrer dans une chambre.

— Waltz edition

Cities

Comment

#1

chambre en 5.64

Celle où était enfermée Danaé. L'histoire des amours de Zeus et de Danaé était en effet une des plus populaires parmi les aventures galantes du roi des dieux et l'Anthologie y fait plus d'une fois allusion (cf. V, 31, 33-34, etc.). Elle n'est cependant citée ici qu'à titre d'exemple, entre beaucoup d'autre analogues (cf. V, 100, 109, 167, 172, etc.).; cf. l'épigr. suivante, qui pourrait bien avoir été dès l'origine destinée à compléter celle-ci et qui paraît en tout cas de même inspiration. (Waltz)

Alignments

External references