Epigram 11.18

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 509

Texts


οὐκ ἐν ῾γαστρὶ λαβοῦσα Φιλαίνιον Ἡλιοδώρῳ
θήλειαν τίκτει παῖδ᾽ ἀπὸ ταὐτομάτου.
τοῦ δ᾽ ἐπὶ θηλείῃ λυπουμένου, ἓξ διαλείπει
ἤματα, καὶ τίκτειν ἄρσενα παῖδ᾽ ἔφατο.

οὕτως Βούβαστις καταλύεται: εἰ γὰρ ἑκάστη
τέξεται ὡς αὐτή, τίς θεοῦ ἐστι λόγος;

— Paton edition

Sans affronter la grossesse, Philaenion a donné une fille à Héliodore; elle est venue toute seule. Et lui, il est tout chagrin de la fille! Six jours se passent, et on va répétant que Philaenion a mis au monde un fils! Ainsi, on congédie Boubastis! Car, si chacune se met à enfanter comme cette dame, quel est le rôle de la déesse?

— R. Aubreton

Cities

Comment

#1

Stérilité

Le thème de cette épigramme est récurrent chez les comiques: qui se sent frappée de stérilité chercher à devenir mère en se faisant donner un enfant abandonné. Dans le cas présent, il y a eu erreur et, le père étant mécontent de la "naissance" d'une fille, dans les six jours la mère lui a procuré un fils

Alignments

External references