Epigram 7.471

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

#1

Après le suicide de Cléombrotos d'Ambracie. (M. Yourcenar)

Codex Palatinus 23 p. 281

Texts


εἴπας Ἥλιε, χαῖρε Κλεόμβροτος Ὡμβρακιώτης
ἥλατ᾽ ἀφ᾽ ὑψηλοῦ τείχεος εἰς ἀΐδαν,
ἄξιον οὐδὲν ἰδὼν θανάτου κακόν, ἀλλὰ Πλάτωνος
ἓν τὸ περὶ ψυχῆς γράμμ᾽ ἀναλεξάμενος.

— Paton edition

Il dit : « Adieu, soleil ! », enjamba le rempart
Et sauta. Quel malheur expliquait ce départ ?
Sa vie était sans maux, sans remords, sans hiver.
Mais on trouva chez lui le Phédon entrouvert.
Depuis qu'il l'avait lu, il éprouvait l'envie
D'explorer, sans tarder plus longtemps, l'autre vie.

— M. Yourcenar

Cities

Comment

#1

Suicide de Cléombotros d'Ambracie

Cette épigramme de Callimaque, souvent citée par des auteurs philosophiques (Cicéron, Sextus Empiricus, Ammonios, scholiastes d'Aristote, etc.) serait ironique et dirigée contre l'enseignement de Platon sur l'immortalité

Alignments

External reference

Last modifications

[2021-11-21 22:03] Epigram 7.471: initial revision

See all modifications →