Epigram 7.744

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 325

Texts


ἐν Μέμφει λόγος ἐστὶ μαθεῖν ἰδίην ποτε μοίρην
εὔδοξόν παρὰ τοῦ καλλίκερω ταύρου:
κοὐδὲν ἔλεξε: πόθεν; βοῒ γὰρ λόγον οὐ πόρε φύτλη,
οὐδὲ λάλον μόσχῳ Ἄπιδι στόμα:

ἀλλὰ παρ᾽ αὐτὸν λέχριος στὰς ἐλιχμήσατο στόλον,
προφανῶς τοῦτο διδάσκων
Ἀποδύσῃ βιοτὴν

ὅσσον οὔπω.
διὸ καὶ οἱ ταχέως ἦλθε μόρος, δεκάκις
πέντε καὶ τρεῖς εἰσιδόντα ποίας.

— Paton edition

A Memphis, dit-on, Eudoxos apprit un jour par avance son propre destin du taureau aux belles cornes, et celui-ci ne parla point ; car à un bœuf d'où viendrait la parole ? La nature n'a pas donné au bœuf Apis une bouche bavarde. Mais il se tint penché près d'Eudoxos et lécha son habit, lui faisant évidemment savoir ceci : "Tu quitteras la vie avant qu'il soit longtemps." Voilà pourquoi la mort vint bientôt pour lui, qui avait vu dix fois cinq et trois Pléiades.

— Waltz edition

Comment

#1

Eudoxos

Il s'agit du philosophe Eudoxos de Cnide, fils d'Eschine, né en 403 et mort en 355 av. J.-C. Disciple de Platon et d'Archystas, il fut à la fois géomètre, astronome, médecin, législateur, historien et géographe ; sa science était universelle, mais il était connu surtout par les nombreuses découvertes qu'il avait faites en mathématiques et en cosmographie. Outre quelques ouvrages de philosophie platonicienne, il avait composé un Tour du Monde, un traité d'astronomie, un Sur les analogies, et d'autres ouvrages de mathématiques et enfin des Phénomènes, le seul que nous connaissions avec quelque précision.

Alignments

External references