Epigram 7.48

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 215

Texts


Αἰθαλέοιο πυρὸς σάρκες ῥιπῇσι τρυφηλαὶ
ληφθεῖσαι, νοτίην ὦσαν ἄπ᾽ αἰθόμεναι:
μοῦνα δ᾽ ἔνεστι τάφῳ πολυδακρύῳ ὀστέα κωφά,
καὶ πόνος εἰνοδίοις τῇδε παρερχομένοις.

— Paton edition

Thy delicate flesh encompassed by the blast of glowing fire yielded up its moisture and burnt away. In the much-wept tomb is naught but dumb bones, and sorrow for the wayfarers who pass this way.

— Paton edition

Cities

Comment

#1

Altération du texte

Du fait de son état d'altération avancé, l'épigramme a été considérée inintelligible par certains commentateurs. Sans proposer de traduction, contrairement à Paton, Waltz se lance dans un jeu d'interprétation sur les fragments les plus certains du texte : "Tout ce qu'on peut voir dans les deux derniers vers, c'est que le coup de foudre (si foudre il y a) n'avait laissé subsister "dans cette sépulture si pleurée" que "des ossements muets", c'est à dire que toute inscription apprenant le nom du mort avait disparu. De plus, ce qui en restait encombrait la voie, donnant "de la peine (πόνος) à ceux qui passent pas là". Bien fin qui découvre non seulement un sens, mais même une construction possible à ce qui tient la place du premier distique. Le feu y étant qualifié d'"artificieux" (δαιδαλέοιο), on pourrait à la rigueur songer qu'au v. 4 πόνος doit céder la place à πόρος "passage". Il serait question d'un "curieux effet de la foudre" qui aurait coupé en deux un monument jusque là barrant la route." (P. Waltz, 1957)

Alignments


Αἰθαλέοιο πυρὸς σάρκες ῥιπῇσι τρυφηλαὶ
ληφθεῖσαι , νοτίην ὦσαν ἄπ αἰθόμεναι :
μοῦνα δ ἔνεστι τάφῳ πολυδακρύῳ ὀστέα κωφά ,
καὶ πόνος εἰνοδίοις τῇδε παρερχομένοις .

Your delicate flesh encompassed by the blast of
glowing fire yielded up its moisture and burnt away .
In the much - wept tomb is naught but dumb bones ,
and sorrow for the wayfarers who pass this way .

External references