Epigram 7.212

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 238

Texts

Αἰθυίας, ξένε, τόνδε ποδηνέμου ἔννεπε τύμβον,
τᾶς ποτ᾽ ἐλαφρότατον χέρσος ἔθρεψε γόνυ:
πολλάκι γὰρ νάεσσιν ἰσόδρομον ἄνυσε μᾶκος,
ὄρνις ὅπως δολιχὰν ἐκπονέουσα τρίβον

— Paton edition

Dis-toi, étranger, que ce tombeau est celui d'Aithyia, aux
pieds légers comme le vent, la patte la plus vite que la terre
ait jamais nourrie. Souvent elle acheva une course égale à
celle de nombreux vaisseux et, comme un oiseau, parcourut
jusqu’au bout cette longue route.

— Waltz edition

Cities

Comments

#1

De 7.189 à 7.216, épigrammes sur les animaux

Il y a là une tradition littéraire particulière, et qui semble avoir eu du succès, puisqu'elle a tenté les meilleurs des poètes

#2

Traduction

W. R. Paton s'éloigne plus que P. Waltz du texte grec dans la seconde partie de l'épigramme.

Alignments