Epigram 5.87

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 100

Texts


ἀρνεῖται τὸν ἔρωτα Μελισσιάς, ἀλλὰ τὸ σῶμα
κέκραγ᾽ ὡς βελέων δεξάμενον φαρέτρην,
καὶ βάσις ἀστατέουσα, καὶ ἄστατος ἄσθματος ὁρμή,
καὶ κοῖλαι βλεφάρων ἰοτυπεῖς βάσιες.

ἀλλά, Πόθοι, πρὸς μητρὸς ἐϋστεφάνου Κυθερείης,
φλέξατε τὴν ἀπιθῆ, μέχρις ἐρεῖ Φλέγομαι.

— Paton edition

Mélissias prétend qu’elle n’aime pas ; mais son corps crie qu’il a reçu tout un carquois de flèches : sa parole est haletante, son souffle oppressé, ses yeux creux et battus. Allons, Amours, par votre mère Cythérée à la belle couronne, brûlez la rebelle jusqu’à ce qu’elle dise : « je brûle. »

— Waltz edition

Cities

Comment

#1

Il m'a été impossible de rendre en français l'effet obtenu par l'allitération ἀστατέουσα, ἄστατος, ἄσθματος: ces mots, placés presque à la suite l'un de l'autre dans le même vers, lui donnent une cadence haletante bien en rapport avec l'idée exprimée. (Waltz)

Alignments

External references