Epigram 5.35

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 P. 93

Texts


πυγὰς αὐτὸς ἔκρινα τριῶν εἵλοντο γὰρ᾽ αὐταὶ,
δείξασαι γυμνὴν ἀστεροπὴν μελέων.
καὶ ῥ᾽ ἡ μὲν τροχαλοῖς σφραγιζομένη γελασίνοις
λευκῇ ἀπὸ γλουτῶν ἤνθεεν εὐαφίῃ:


τῆς δὲ διαιρομένης φοινίσσετο χιονέη σάρξ,.
πορφυρέοιο ῥόδου μᾶλλον ἐρυθροτέρη:
ἡ δὲ γαληνιόωσα χαράσσετο κύματι κωφῷ,
αὐτομάτη τρυφερῷ χρωτὶ σαλευομένη.
εἰ ταύτας ὁ κριτὴς ὁ θεῶν ἐθεήσατο πυγάς,

οὐκέτ᾽ ἂν οὐδ᾽ ἐσιδεῖν ἤθελε τὰς προτέρας.

— Paton edition

J'ai jugé, à moi seul, un concours de fesses entre trois femmes; c'est elles qui m'avaient choisi comme arbitre, et elles me montrèrent l'éblouissante nudité de leurs corps. Pour la première, on voyait fleurir la blancheur et la douceur de sa croupe creusée de fossettes arrondies. La seconde écarta les jambes, et sa chair neigeuse prenait un ton de plus vermeil qu'une rose de pourpre. La troisième, au contraire, gardait l'immobilité d'une mer tranquille: de lentes ondulations se dessinaient seulement sur sa peau délicate, agitée de frissons involontaires. Si l'arbitre des déesses avait contemplé ces fesses-là, il n'aurait même plus voulu regarder les premières.

— Waltz edition

Cities

Comments

#1

Concours en 5.35

Ce singulier genre de concours était assez répandu chez les Grecs; cf. Athénée, XII, p. 444 c; Alciphron, I, 39, etc. Sur les concours de beauté entre femmes, d'une façon plus générale, voir également Schol. Il. IX, 129. -P. Waltz

#2

Couleur en 5.35

Rappelons, à propos de ce rapprochement de couleurs, assez incohérent au premier abord, le commentaire de Jacobs: « Rosarum eum niue coniunctio passim occurrit in floridi coloris descriptione ; sic Musaei v. 58: ἄκρα δὲ χιονέων φοινίσσετο κύκλα παρειῶν, ὡς ῥόδον ἐκ καλύκων διδυμόχροον.» Les « roses » et les « lis » sont un cliché bien connu du langage amoureux. -P. Waltz

#3

Vagues en 5.35

Littéralement: « des vagues silencieuses », c'est-à-dire pas encore brisées (expression homérique). Remarquer le contraste voulu entre la seconde, à qui le mouvement de ses jambes « donne des couleurs », et la troisième, qui reste immobile, sa chair seule vibrant pour elle. -P. Waltz

Alignments


πυγὰς αὐτὸς ἔκρινα τριῶν εἵλοντο γὰρ αὐταὶ ,
δείξασαι γυμνὴν ἀστεροπὴν μελέων .
καὶ μὲν τροχαλοῖς σφραγιζομένη γελασίνοις
λευκῇ ἀπὸ γλουτῶν ἤνθεεν εὐαφίῃ :


τῆς δὲ διαιρομένης φοινίσσετο χιονέη σάρξ , .
πορφυρέοιο ῥόδου μᾶλλον ἐρυθροτέρη :
δὲ γαληνιόωσα χαράσσετο κύματι κωφῷ ,
αὐτομάτη τρυφερῷ χρωτὶ σαλευομένη .
εἰ ταύτας κριτὴς θεῶν ἐθεήσατο πυγάς ,

οὐκέτ ἂν οὐδ ἐσιδεῖν ἤθελε τὰς προτέρας .

I judged the hinder charms of three ; for they themselves chose me , showing me the naked splendour of their limbs . Et prima quidem signata sulculis rotundis candido florebat et molli decore ; alterius vero divaricatae nivea caro rubescebat purpurea rosa rubicundior ; tertia velut mare tranquillum sulcabatur fluctibus mutis , delicata eius cute sponte palpipante . If Paris who judged the goddesses had seen three such , he would not have wished to look again on the former ones .

Internal reference

Epigram 5.36

External references