Epigram 5.302

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 139
Codex Palatinus 23 p. 140

Texts


ποίην τις πρὸς Ἔρωτος ἴοι τρίβον; ἐν μὲν ἀγυιαῖς
μαχλάδος οἰμώξεις χρυσομανεῖ σπατάλῃ:
εἰ δ᾽ ἐπὶ παρθενικῆς πελάσεις λέχος, ἐς γάμον ἥξεις
ἔννομον, ἢ ποινὰς τὰς περὶ τῶν φθορέων.

κουριδίαις δὲ γυναιξὶν ἀτερπέα κύπριν ἐγείρειν
τίς κεν ὑποτλαίη, πρὸς χρέος ἑλκόμενος;
μοίχια λέκτρα κάκιστα, καὶ ἔκτοθέν εἰσιν ἐρώτων,
ὧν μέτα παιδομανὴς κείσθω ἀλιτροσύνη.
χήρη δ᾽, ἡ μὲν ἄκοσμος ἔχει πάνδημον ἐραστήν,

καὶ πάντα φρονέει δήνεα μαχλοσύνης:
ἡ δὲ σαοφρονέουσα μόλις φιλότητι μιγεῖσα
δέχνυται ἀστόργου κέντρα παλιμβολίης,
καὶ στυγέει τὸ τελεσθὲν ἔχουσα δὲ λείψανον αἰδοῦς,
ἂψ ἐπὶ λυσιγάμους χάζεται ἀγγελίας.

ἢν δὲ μιγῇς ἰδίῃ θεραπαινίδι, τλῆθι καὶ αὐτὸς
δοῦλος ἐναλλάγδην δμωίδι γινόμενος:
εἰ δὲ καὶ ὀθνείῃ, τότε σοι νόμος αἶσχος ἀνάψει,
ὕβριν ἀνιχνεύων σώματος ἀλλοτρίου.
πάντ᾽ ἄρα Διογένης ἔφυγεν τάδε, τὸν δ᾽ ὑμέναιον

ἤειδεν παλάμῃ, Λαΐδος οὐ χατέων.

— Paton edition

Quelle voie suivre à la recherche des amours ? Dans les rues, tu te lamenteras sur la luxure assoiffée d’or de la courtisane. Approches-tu le lit d’une vierge ? Tu en passeras par le mariage régulier ou le châtiment des séducteurs. Provoquer l’insipide jouissance d’une femme légitime, est-ce chose tolérable du moment qu’elle l’exige comme son dû ? La couche de l’adultère est détestable, étrangère à l’amour, à mettre de pair avec le goût criminel des pédérastes. Une veuve ? La licencieuse prend le premier venu pour amant et a en tête toutes les ruses d’une courtisane. La pudique ? À peine s’est-elle donnée amoureusement qu’elle sent l’aiguillon d’un repentir impitoyable et prend en horreur l’acte qu’elle a commis ; ayant un reste de pudeur, elle bat en retraite jusqu’au message qui met fin à la liaison. As-tu des relations avec ta propre domestique ? Accepte, toi aussi, de devenir à ton tour l’esclave d’une servante. Est-ce avec la domestique d’un autre ? Alors la loi t’appliquera une marque infamante en dépistant là un attentat contre un être appartenant à autrui. Diogène a bien évité tous ces ennuis, lui qui avec sa main chantait l’hymne nuptial, sans avoir besoin de Laïs.

— Waltz edition

Cities

Keywords

Scholia

Comments

Alignments

External references