Epigram 5.208

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 118
Codex Palatinus 23 p. 119

Texts


οὔ μοι παιδομανὴς κραδία:
τί δὲ τερπνόν,Ἔρωτες ,
ἀνδροβατεῖν εἰ μὴ δούς τι λαβεῖν ἐθέλει;
ἁ χεὶρ γὰρ τὰν χεῖρα. καλά με μένει παράκοιτις:
ἔρροι πᾶς ἄρσην ἀρσενικαῖς λαβίσιν.

— Paton edition

Nã há em mim um coração louco por garotos. Qual é o prazer, Eros, em sodomizar homens se aquele que não dá nada deseja receber. Ora, uma mão lava a outra. Uma bela esposa me conquistou, e que se vão todos os machos com seus traseiros masculinos.

— Luiz Capelo

Cities

Comment

#1

Vers d'Épicharme passé en proverbe et, pour cette raison, cité incomplètement ; sa forme complète est : ἁ χεὶρ γὰρ τὰν χεῖρα νίζει δός τι καὶ λαβ᾽αἴ τι<λῇς> (Épich., fr. 273 Kaibel) Le dernier hémistiche explique pourquoi Méléagre invoque ici ce dicton (ailleurs cité simplement comme précepté de solidarité). Il est inutile d'insister sur un sujet aussi délicat ; bornons-nous donc à renvoyer le lecteur à un passage d'Ovide (Art d'aimer, II, 682 sq.) qu'en rapprochait déjà Dehèque et qui peut servir de commentaire à notre épigramme (P. Waltz p. 94)

Je hais les copulations où ne se lâchent pas les deux partenaires : C'est pourquoi je suis moins touché par l'amour avec garçons. (Ovide, Art d'aimer, II, 682 - 682. Traduction de Daniéle Robert)

Alignments

External reference