Epigram 5.190

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 115
Codex Palatinus 23 p. 116

Texts


κῦμα τὸ πικρὸν Ἔρωτος, ἀκοίμητοί τε πνέοντες
ζῆλοι, καὶ κώμων χειμέριον πέλαγος,
ποῖ φέρομαι; πάντῃ δὲ φρενῶν οἴακες ἀφεῖνται,
ἦ πάλι τὴν τρυφερὴν Σκύλλαν ἐποψόμεθα;

— Paton edition

Flots amers d’Éros, souffles des jalousies qui jamais ne dormez, orageuse mer des orgies, où m’entraînez-vous, quand les gouvernails de ma raison s’en sont allés complètement ? Vais-je apercevoir encore la voluptueuse Scylla ?

— Waltz edition

Cities

Scholia

Comments

#1

Couronne de Méléagre au livre V

Suivant ce que dit Cameron, au livre V, les épigrammes 134 jusqu'à 215 font partie de la Couronne de Méléagre.

#2

Τρυφερὴν Σκύλλαν

Waltz commente l’épigramme : « Et avoir à me garer d’elle après avoir échappé à Charybde ? Il est possible que par τὴν τρυφερὴν Σκύλλαν, Méléagre désigne la Τρυφέρα de l’épigr. 154, voulant ainsi faire allusion à sa rapacité ou aux autres dangers auxquels elle expose son adorateur. Nous retrouverions ainsi le même jeu de mots Τρυφέρα et τρυφερά (la voluptueuse Scylla, ou : cette Scylla qu’est Tryphéra) ; telle est en particulier la suggestion de Jacobs. » (Waltz, p. 87)

Alignments

Internal reference

Epigram 5.154

External references