Epigram 11.73

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Texts


γραῖα καλὴ ῾τί γάρ;᾿ οἶσθας ὅτ᾽ ἦν νέα: ἀλλὰ τότ᾽ ᾔτει,
νῦν δ᾽ ἐθέλει δοῦναι μισθὸν ἐλαυνομένη.
εὑρήσεις τεχνῖτιν ὅταν δὲ πίῃ, τότε μᾶλλον
εἰς ὃ θέλεις αὐτὴν εὐεπίτακτον ἔχεις.

πίνει γὰρ καὶ τρεῖς καὶ τέσσαρας, ἢν ἐθελήσῃς,
ξέστας, κἀκ τούτου γίνετ᾽ ἄνω τὰ κάτω:
κολλᾶται, κνίζει, παθικεύεται: ἤν τι διδῷ τις,
λαμβάνει: ἢν μὴ δῷ, μισθὸν ἔχει τὸ πάθος.

— Paton edition

Elle était belle, la vieille, eh oui! tu le sais bien, du temps qu'elle était jeune! Mais alors elle demandait son salaire; maintenant à qui l'enfourche elle veut le donner! Tu trouveras en elle une artiste. Et lorsqu'elle a bu à tes désirs tu la trouves plus docile encore. Car elle boit jusqu'à trois et même quatre setiers, à ta demande. Alors, elle envoie tout sens dessus dessous; elle enlace, excite et s'offre. Lui fait-on quelque don; elle l'accepte. On ne lui donne rien? Son salaire, c'est alors son plaisir.

— R. Aubreton

Cities

Scholia

Comment

#1

Thème de la vieille femme

Le thème de la vieille femme est omniprésent de l'épigramme 11.65 à 11.74

Alignments

External reference