Epigram 11.49

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 514

Texts


Βάκχου μέτρον ἄριστον, ὃ μὴ πολύ, μηδ᾽ ἐλάχιστον:
ἔστι γάρ ἢ λύπης αἴτιος ἢ μανίης.
χαίρει κιρνάμενος δὲ τρισὶν Νύμφαισι τέταρτος:
τῆμος καὶ θαλάμοις ἐστὶν ἑτοιμότατος:

εἰ δὲ πολὺς πνεύσειεν, ἀπέστραπται μὲν Ἔρωτας,
βαπτίζει δ᾽ ὕπνῳ γείτονι τοῦ θανάτου.

— Paton edition

Ni trop ni trop peu, telle est la meilleure mesure de Bacchus; car il est cause de chagrin ou de folie. Il apporte la joie quand il est mélangé, quatrième partenaire des trois Nymphes; alors, il prépare merveilleusement aux plaisirs du lit. Mais, s'il prend l'avantage, il détourne des Amours et plonge dans un sommeil voisin de la mort.

— R. Aubreton

Cities

Comments

#1

Vin pur

Boire le vin pur était anormal à cette époque: il était toujours mélangé avec de l'eau

#2

Les auteurs "Événos"

Bien que l'Anthologie Palatine contient plusieurs épigrammes sous la plume d'un Événos (le Grammairien, de Sicile, d'Ascalon, d'Athènes etc.), les critiques se refusent d'y voir un même auteur. Toutefois, il est très probable que le 11.49 soit du philosophe et poète Événios de Paros

Alignments

External references