Epigram 9.770

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

#1

On a Cup belonging to his own Unmarried Daughter

#2

À sa fille, écrit sur l'orle d'une coupe. (M. Yourcenar)

Texts

χεῖλος Ἀνικήτεια τὸ χρύσεον εἰς ἐμὲ τέγγει:
ἀλλὰ παρασχοίμην καὶ πόμα νυμφίδιον.

— Paton edition

Sur ce hanap, enfant, ta lèvre s'est posée :
Puisses-tu le vider un jour, jeune épousée !

— M. Yourcenar

Cities

Keywords

Scholia

Comments

#1

"Anicéteia trempe dans ma vasque sa lèvre exquise" : Littéralement: sa lèvre en or. C'est une coupe appartenant à une jeune fille (d'après le lemma, à la propre fille de l'auteur) qui est censée parler ainsi. - Waltz, note 2, p. 163 (t. 8).

#2

Allusion aux libations qui accompagnaient ou suivaient le repas de noces, auquel l'épousée encore voilée prenait part (Lucien, Banquet, 8, etc.) - Waltz, note 3, p. 163 (t. 8).

Alignments

External references

Last modifications

[2021-11-21 22:03] Epigram 9.770: initial revision

See all modifications →