Epigram 5.194

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 116

Texts


αὐτοὶ τὴν ἁπαλὴν Εἰρήνιον ἦγον Ἔρωτες,
Κύπριδος ἐκ χρυσέων ἐρχομένην θαλάμων,
ἐκ τριχὸς ἄχρι ποδῶν ἱερὸν θάλος, οἷά τε λύγδου
γλυπτήν, παρθενίων βριθομένην χαρίτων

καὶ πολλοὺς τότε χερσὶν ἐπ᾽ ἠιθέοισιν ὀιστοὺς
τόξου Ἰτορφνρέης ἧκαν ἀφ᾽ ἁρπεδόνης.

— Paton edition

Les Amours eux-mêmes ont vu l’aimable Irénion, en sortant des demeures dorées de Cypris : c’était des cheveux jusqu’aux pieds une plante divine, comme sculptée dans le marbre et chargée de grâces virginales ; et ce fut alors sur les jeunes gens une grêle de traits que leurs mains décochaient de la corde pourprée de leurs arcs.

— Waltz edition

Cities

Comments

#1

Couronne de Méléagre au livre V

Suivant ce que dit Cameron, au livre V, les épigrammes 134 jusqu'à 215 font partie de la Couronne de Méléagre.

#2

Philippe ou Posidippe à 5.194

Waltz, dans la traduction en français de l’épigramme, dit que les deux possibles auteurs sont « Philippe ou Asclépiade ». La question est que, au texte grec, on lit : « Ποσειδίππου ἤ ᾽Ασκληπιάδου ». Paton traduit par « Poseidippus or Asclepiades ». À Stadtmüller on lit ΠΟΣΕΙΔΙΠΠΟΥ ἤ ᾽ΑΣΚΛΗΠΙΑΔΟΥ. Ainsi, j’ai mis Posidippe ou Asclépiade comme les deux possibles auteurs.

Alignments

External references