Epigram 5.176

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 112
Codex Palatinus 23 p. 113

Texts


δεινὸς Ἔρως, δεινός. τί δὲ τὸ πλέον, ἢν πάλιν εἴπω,
καὶ πάλιν, οἰμώζων πολλάκι, δεινὸς Ἔρως ;
ἦ γὰρ ὁ παῖς τούτοισι γελᾷ, καὶ πυκνὰ κακισθεὶς
ἥδεται: ἢν δ᾽ εἴπω λοίδορα, καὶ τρέφεται.

θαῦμα δέ μοι, πῶς ἆρα διὰ γλαυκοῖο φανεῖσα
κύματσς, ἐξ ὑγροῦ, Κύπρι, σὺ πῦρ τέτοκας.

— Paton edition

Terrible Éros, terrible ! Mais à quoi bon dire encore et redire avec mille gémissements : « Terrible Éros » ? À coup sûr l’enfant en rit, ces invectives répétées l’amusement et, si je lui dis des injures, il se repaît même de mes insultes. C’est pour moi un mystère qu’ayant surgi de l’élément humide à travers les vagues étincelantes, Cypris, tu aies pu donner naissance à du feu.

— Waltz edition

Cities

Scholia

Comments

#1

L'amour qui brûle

Ces épigrammes ont la métaphore de l’amour brûlant.

#2

Couronne de Méléagre au livre V

Suivant ce que dit Cameron, au livre V, les épigrammes 134 jusqu'à 215 font partie de la Couronne de Méléagre.

Alignments

External references