Epigram 11.30

URN
Created on
By
Updated on

Descriptions

Codex Palatinus 23 p. 511

Texts


ὁ πρὶν ἐγὼ καὶ πέντε καὶ ἐννέα, νῦν, Ἀφροδίτη,
ἓν μόλις ἐκ πρώτης νυκτὸς ἐς ἠέλιον
οἴμοι καὶ . . τοῦτο κατὰ βραχὺ ῾ πολλάκι δ᾽ ἤδη
ἡμιθανὲσ᾽ θνῄσκει: τοῦτο τὸ τερμέριον.

ὦ γῆρας, γῆρας, τί ποθ᾽ ὕστερον, ἢν ἀφίκηαι,
ποιήσεις, ὅτε νῦν ὧδε μαραίνομεθα;

— Paton edition

O moi qui, auparavant, cinq fois, neuf fois...; maintenant ô Aphrodite! à peine une seule fois du début de la nuit au lever du soleil! Hélas! cela même est bien court: souvent, déjà à demi-mort, il se meurt. C'est le mal de Termeros! Ah! vieillesse! vieillesse! Que nous feras-tu donc plus tard, si jamais on y parvient, puisque maintenant déjà nous sommes à ce point flétris?

— R. Aubreton

Cities

Comment

#1

Mal de Termeros

Plutarque explique de mal termerien par référence à ce brigand Terméros qui fracturait le crâne de ses victimes en les frappant du sien. À son tour, Terméros se fait fracturer le crâne par Héraclès. Dans cette épigramme, le protagniste, après avoir épuisé les autres, est lui-même épuisé

Alignments

External reference