Anthologia Graeca

Antecedens: 7.612

Subsequens: 7.614

Anthologia Graeca 7.613, Diogenes, bishop of Amisus Διογένης Diogène, évêque d'Amisos

Perseus URN: http://data.perseus.org/citations/urn:cts:greekLit:tlg7000.tlg001.perseus-grc2:7.613

Hoc epigramma ex Anthologiae principali situ: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/entities/1022

Json fons: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/entities/1022

Hoc epigramma ex POP situ: http://pop.anthologiegrecque.org/#/epigramme/1022

Epigramma ad collectionem addictum ab editore Romane Auger Université de Montréal

Nuper mutata 2020-07-26T23:35:02.000Z

Argumenta: distique élégiaque, distico elegiaco, Elegiac couplet, funerario, funéraire, époque byzantine, epoca bizzantina, Validé par Romane, Pont-Euxin, Diogène, Phryx

Textus epigrammatis

Lingua: ελληνικά

Editio: None


σοὶ τόδε, Διόγενες, θαλερῆς μνημήιον ἥβης
πόντῳ ἐν Εὐξείνῳ θήκατο Φρὺξ γενέτης,
φεῦ, πάτρης ἑκὰς ὅσσον. ἄγεν δέ σε νεῦμα Θεοῖο,
πατρὸς ἀδελφειῷ πένθος ὀφειλόμενον,

ὅς σε περιστείλας ἱερῇ παλάμῃ τε καὶ εὐχῇ
γείτονα τῆς μακάρων θῆκε χοροστασίης.

Lingua: English

Editio: W. R. Paton

This monument of thy radiant youth, Diogenes, did thy Phrygian father erect to thee on the Euxine Sea - alas! how far from thy home. The decree of God brought thee here to die, a sorrow fore-doomed for me, thy father's brother, who having laid thee out with my consecrated hand and with prayer, put thee to rest here beside the dancing-place of the blest.

Lingua: Français

Editio: P. Waltz

A toi, Diogène, en mémoire de ta florissante jeunesse, ton père Phryx a élevé ce monument sur le Pont Euxin, si loin hélas : de ta patrie. La volonté de Dieu t'y a conduit : peine réservée au frère de ton père, qui t'a enseveli et, par sa sainte bénédiction et ses prières, t'a placé auprès du chœur des bienheureux.

Note: Cycle d'Agathias

Les épigrammes 551 à 614 constituent un important fragment du Cycle d'Agathias. Pour P. Waltz, certaines ont pu être de véritables épigrammes mais la plupart n'ont dû être que des exercices littéraires destinés à un petit cercle de lecteur. Comment expliquer autrement l'abondance d'allusions à des divinités et rites païens à l'époque même des persécutions de Justinien ?