Anthologia Graeca

Antecedens: 7.587

Subsequens: 7.589

Anthologia Graeca 7.588, Paulus Silentiarius Paul le Silentaire

Perseus URN: http://data.perseus.org/citations/urn:cts:greekLit:tlg7000.tlg001.perseus-grc2:7.588

Hoc epigramma ex Anthologiae principali situ: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/entities/930

Json fons: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/entities/930

Hoc epigramma ex POP situ: http://pop.anthologiegrecque.org/#/epigramme/930

Epigramma ad collectionem addictum ab editore Romane Auger Université de Montréal

Nuper mutata 2020-07-14T16:08:23.000Z

Argumenta: distique élégiaque, distico elegiaco, Elegiac couplet, funerario, funéraire, époque byzantine, epoca bizzantina, Muses, Hippocrates, Validé par Romane, Cos, Damocharis

Textus epigrammatis

Lingua: ελληνικά

Editio: None


Δαμόχαρις Μοίρης πυμάτην ὑπεδύσατο σιγήν.
φεῦ: τὸ καλὸν Μούσης βάρβιτον ἠρεμέει:
ὤλετο γραμματικῆς ἱερὴ βάσις. ἀμφιρύτη Κῶς,
καὶ πάλι πένθος ἔχεις οἷον ἐφ᾽ Ἱπποκράτει.

Lingua: English

Editio: W. R. Paton

Damocharis passed into the final silence of Fate ; alas ! the Muses' lovely lyre is silent ; the holy foundation of Grammar has perished. Sea-girt Cos, thou art again mourning as for Hippocrates.

Lingua: Français

Editio: P. Waltz

Damocharis est plongé dans le suprême silence de la mort ; hélas ! la belle lyre de la Muse s'est tue, le rempart sacré des lettres s'est écroulé. O Cos à la ceinture de flots, voici que de nouveau tu supportes un deuil aussi grand que pour Hippocrate.

Note: Cycle d'Agathias

Les épigrammes 551 à 614 constituent un important fragment du Cycle d'Agathias. Pour P. Waltz, certaines ont pu être de véritables épigrammes mais la plupart n'ont dû être que des exercices littéraires destinés à un petit cercle de lecteur. Comment expliquer autrement l'abondance d'allusions à des divinités et rites païens à l'époque même des persécutions de Justinien ?