Anthologia Graeca

Antecedens: 7.551

Subsequens: 7.553

Anthologia Graeca 7.552, Agathias Scholasticus Ἀγαθίας σχολαστικός Agathias le scholastique

Perseus URN: http://data.perseus.org/citations/urn:cts:greekLit:tlg7000.tlg001.perseus-grc2:7.552

Hoc epigramma ex Anthologiae principali situ: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/entities/881

Json fons: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/entities/881

Hoc epigramma ex POP situ: http://pop.anthologiegrecque.org/#/epigramme/881

Epigramma ad collectionem addictum ab editore Romane Auger Université de Montréal

Nuper mutata 2020-07-10T14:59:19.000Z

Argumenta: distique élégiaque, distico elegiaco, Elegiac couplet, funerario, funéraire, époque byzantine, epoca bizzantina, Moires, Validé par Romane, Bosphore, Péricleia (mère d'Agathias le scholastique), Memnonios (père d'Agathias le scholastique)

Textus epigrammatis

Lingua: ελληνικά

Editio: None



α. ὦ ξένε, τί κλαίεις; β. διὰ σὸν μόρον. α. οἶσθα τίς εἰμι;

β. οὐ μὰ τὸν ἀλλ᾽ ἔμπης οἰκτρὸν ὁρῶ τὸ τέλος.
ἐσσὶ δὲ τίς; α. Περίκλεια. β. γυνὴ τίνος; α. ἀνδρὸς ἀρίστου,
ῥήτορος, ἐξ Ἀσίης, οὔνομα Μεμνονίου.


β. πῶς δέ σε Βοσπορίη κατέχει κόνις; α. εἴρεο μοῖραν,
ἥ μοι τῆλε πάτρης ξεῖνον ἔδωκε τάφον.

β. παῖδα λίπες ; α. τριέτηρον, ὃς ἐν μεγάροισιν ἀλύων
ἐκδέχεται μαζῶν ἡμετέρων σταγόνα.

β. αἴθε καλῶς ζώοι. α. ναί, ναί, φίλος, εὔχεο κείνῳ,

ὄφρα μοι ἡβήσας δάκρυ φίλον σταλάοι.

Lingua: English

Editio: W. R. Paton

A. "Stranger, why mournest thou?" B. "For thy fate." A. "Dost know who I am?" B. "No, by - ! but still I see thy end was wretched, and who art thou?" A. "Periclea." B. "Whose wife?" A. "The wife of a noble man, an orator from Asia, by name Memnonius." B. "And how is it that thou liest by the Bosporus?" A. "Ask Fate who gave me a tomb in a strange land far from my own country." B. "Didst thou leave a son?" A. "One of three years old, who wanders up and down the house seeking the milk of my breasts." B. "May he live and prosper." A. "Yea, yea, my friend, pray for him, that he may grow up and shed sweet tears for me."

Lingua: Français

Editio: P. Waltz

" Etranger, pourquoi pleures-tu ?
- A cause de ton sort.
- Tu sais qui je suis ?
- Non, vraiment ; mais de toute façon je vois que la fin est chose triste. Et qui es-tu ?
- Pericleia.
- Femme de qui ?
- D'un homme de bien, un rhéteur d'Asie, nommé Memnonios.
- Pourquoi alors est-ce la poussière du Bosphore qui te recouvre ?
- Interroge la Parque, qui m'a donné une tombe étrangère, loin de ma patrie.
- As-tu laissé un enfant ?
- Un enfant de trois ans, qui erre dans la maison, attendant le lait de mes seins.
- Puisse-t-il vivre honnêtement !
- Oui, oui, en ami souhaite-le lui, afin que, lorsqu'il sera grand, il verse pour moi une douce larme.

Note: Cycle d'Agathias

Les épigrammes 551 à 614 constituent un important fragment du Cycle d'Agathias. Pour P. Waltz, certaines ont pu être de véritables épigrammes mais la plupart n'ont dû être que des exercices littéraires destinés à un petit cercle de lecteur. Comment expliquer autrement l'abondance d'allusions à des divinités et rites païens à l'époque même des persécutions de Justinien ?