Anthologia Graeca

Antecedens: 7.409

Subsequens: 7.411

Anthologia Graeca 7.410, Dioscorides

Perseus URN: http://data.perseus.org/citations/urn:cts:greekLit:tlg7000.tlg001.perseus-grc2:7.410

Hoc epigramma ex Anthologiae principali situ: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/entities/848

Json fons: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/entities/848

Hoc epigramma ex POP situ: http://pop.anthologiegrecque.org/#/epigramme/848

Epigramma ad collectionem addictum ab editore Maxime Guénette Université de Montréal

Nuper mutata 2020-07-07T20:09:38.000Z

Argumenta: distique élégiaque, distico elegiaco, Elegiac couplet, Grèce romaine, funerario, funéraire, Qualités et vertus, Validé par Maxime, Bacchus, Thespis

Textus epigrammatis

Lingua: ελληνικά

Editio:

Θέσπις ὅδε, τραγικὴν ὃς ἀνέπλασε πρῶτος ἀοιδὴν
κωμήταις νεαρὰς καινοτομῶν χάριτας,
Βάκχος ὅτε τριετῆ ^ κατάγοι χορόν, ᾧ τράγος ἄθλων
χὠττικὸς ἦν σύκων ἄρριχος ἆθλον ἔτι.
οἱ δὲ μεταπλάσσουσι νέοι τάδε: μυρίος αἰὼν
πολλὰ προσευρήσει χἄτερα: τἀμὰ δ᾽ ἐμά.

Lingua: Français

Editio: P. Waltz

Thespis est ici, lui qui le premier imagina le chant tragique, inventant pour les villageois des grâces nouvelles quand Bacchos ramenait un choeur pesant; ; le prix de la lutte était encore un bouc et une corbeille de figues attiques. Si des jeunes transforment cela, le cours du temps fera bien d'autres découvertes; mais mon mérite restera mien.

Lingua: English

Editio: W.R. Paton

I am Thespis, who first modelled tragic song,
inventing a new diversion for the villagers, at the
season when Bacchus led in the triennial chorus
whose prize was still a goat and a basket of Attic
figs. Now my juniors remodel all this ; countless
ages will beget many new inventions, but my own is
mine.

Codex

Internal Reference

Anthologia Graeca 7.411

Note: Dioscoride et les poètes

Parmi les quelques 40 épigrammes de Dioscorides, cinq sont sur le théâtre grec: trois poètes de l'époque archaïque et classique (Thepsis, Eschyle, et Sophocle), et deux sur des poètes qui lui sont contemporains, soit Sosithéos et Machon. Dioscoride conçoit ses épigrammes en connection entre eux-mêmes tout en faisant état de l'état du théâtre selon chacun des dramaturges qu'il cite. Pour une étude plus appronfondie de ce phénomène, consultez Nervegna, Sebastiana. “SOSITHEUS AND HIS ‘NEW’ SATYR PLAY.” The Classical Quarterly 69, no. 1 (2019): 202–13

Scholium 7.410.1

Scholium 7.410.2