Anthologia Graeca

Antecedens: 5.159

Subsequens: 5.161

Anthologia Graeca 5.160, Meleager Méléagre Μελέαγρος

Perseus URN: http://data.perseus.org/citations/urn:cts:greekLit:tlg7000.tlg001.perseus-grc1:5.160

Hoc epigramma ex Anthologiae principali situ: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/entities/1321

Json fons: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/entities/1321

Hoc epigramma ex POP situ: http://pop.anthologiegrecque.org/#/epigramme/1321

Epigramma ad collectionem additum ab editore Luiz Capelo Université de Montréal

Nuper mutata 2021-03-12T23:54:07.000Z

Argumenta: distique élégiaque, distico elegiaco, Elegiac couplet, erotic, érotic, erotico, époque hellénistique, epoca ellenistica, hellenistic period, Validé par Luiz, Couronne de Méléagre, Feu

Textus epigrammatis

Lingua: ελληνικά

Editio: None


Δημὼ λευκοπάρειε, σὲ μέν τις ἔχων ὑπόχρωτα
τέρπεται: ἁ δ᾽ ἐν ἐμοὶ νῦν στενάχει κραδία.
εἰ δέ σε σαββατικὸς κατέχει πόθος, οὐ μέγα θαῦμα:
ἔστι καὶ ἐν ψυχροῖς σάββασι θερμὸς ἔρως.

Lingua: English

Editio: Paton

White-cheeked Demo, some one hath thee naked next him and is taking his delight, but my own heart groans within me. If thy lover is some Sabbath-
keeper no great wonder ! Love burns hot even on cold Sabbaths.

Lingua: Français

Editio: Waltz

Démô aux blanches joues, tandis que, te tenant sous sa poitrine, un autre est heureux, mon cœur en moi-même se lamente aujourd’hui. Toutefois, que le goût du sabbat t’ait prise, rien de bien étonnant : même aux froideurs du sabbat se mêle le brûlant amour.

Note: Couronne de Méléagre au livre V

Suivant ce que dit Cameron, au livre V, les épigrammes 134 jusqu'à 215 font partie de la Couronne de Méléagre.

Note: L'amour qui brûle

Ces épigrammes ont la métaphore de l’amour brûlant.

L’épigramme 5.179 apporte des nouveautés à la métaphore de l’amour brûlant. À cette épigramme, c’est le poète qui va brûler l’attirail, les flèches, le carquois et l’arc d’Éros. C’est la revanche du poète, qui a souvent son âme brûlée par le dieu ailé.

À l’épigramme 5.180, le poète nous donne une cause pour la liaison entre Éros et le feu : Héphaïstos, le mari d’Aphrodite.