Anthologia Graeca

Antecedens: 5.138

Subsequens: 5.140

Anthologia Graeca 5.139, Meleager Méléagre Μελέαγρος

Perseus URN: http://data.perseus.org/citations/urn:cts:greekLit:tlg7000.tlg001.perseus-grc1:5.139

Hoc epigramma ex Anthologiae principali situ: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/entities/1257

Json fons: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/entities/1257

Hoc epigramma ex POP situ: http://pop.anthologiegrecque.org/#/epigramme/1257

Epigramma ad collectionem additum ab editore Luiz Capelo Université de Montréal

Nuper mutata 2021-03-12T22:40:32.000Z

Argumenta: distique élégiaque, distico elegiaco, Elegiac couplet, erotic, érotic, erotico, époque hellénistique, epoca ellenistica, hellenistic period, Validé par Luiz, Couronne de Méléagre, Feu, Zénophila

Textus epigrammatis

Lingua: ελληνικά

Editio: None


ἁδὺ μέλος, ναὶ Πᾶνα τὸν Ἀρκάδα, πηκτίδι μέλπεις,
Ζηνοφίλα, ναὶ Πᾶν᾽ , ἁδὺ κρέκεις τι μέλος.
ποῖ σε φύγω; πάντῃ με περιστείχουσιν Ἔρωτες,
οὐδ᾽ ὅσον ἀμπνεῦσαι βαιὸν ἐῶσι χρόνον.

ἢ γάρ μοι μορφὰ βάλλει πόθον, ἢ πάλι μοῦσα,
ἢ χάρις, ἢ τί λέγω; πάντα πυρὶ φλέγομαι.

Lingua: English

Editio: Paton

Sweet is the melody, by Pan of Arcady, that thou strikest from thy lyre, Zenophila; yea, by Pan, passing sweet is thy touch. Whither shall I fly from thee? The Loves encompass me about, and give me not even a little time to take breath ; for either Beauty throws desire at me, or the Muse, or the Grace or — what shall I say ? All of these ' I burn with fire.

Lingua: Français

Editio: Waltz

De quelle douce mélodie, par Pan l’Arcadien, tu fais retentir ta harpe, Zénophila ! par Pan, de quelle douce mélodie tu la fais résonner ! Où te fuir ? De toutes parts les Amours m’assiègent, sans seulement me laisser respirer un court instant. C’est que ta beauté me pénètre de désir, ou encore ton chant, ou ta grâce, ou… que dirai-je ? tout est de feu : je brûle.

Note: Zénophila

Zénophila est la fille louangée

Note: Couronne de Méléagre au livre V

Suivant ce que dit Cameron, au livre V, les épigrammes 134 jusqu'à 215 font partie de la Couronne de Méléagre.

Note: L'amour qui brûle

Ces épigrammes ont la métaphore de l’amour brûlant.

L’épigramme 5.179 apporte des nouveautés à la métaphore de l’amour brûlant. À cette épigramme, c’est le poète qui va brûler l’attirail, les flèches, le carquois et l’arc d’Éros. C’est la revanche du poète, qui a souvent son âme brûlée par le dieu ailé.

À l’épigramme 5.180, le poète nous donne une cause pour la liaison entre Éros et le feu : Héphaïstos, le mari d’Aphrodite.