Anthologia Graeca

Antecedens: 11.11

Subsequens: 11.13

Anthologia Graeca 11.12, Alcaeus of Messene Ἀλκαῖος Μεσσήνιος Alcée de Messénie

Perseus URN: http://data.perseus.org/citations/urn:cts:greekLit:tlg7000.tlg001.perseus-grc4:11.12

Hoc epigramma ex Anthologiae principali situ: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/entities/1156

Json fons: https://anthologia.ecrituresnumeriques.ca/api/v1/entities/1156

Hoc epigramma ex POP situ: http://pop.anthologiegrecque.org/#/epigramme/1156

Epigramma ad collectionem addictum ab editore Maxime Guénette Université de Montréal

Nuper mutata 2020-10-21T20:36:15.000Z

Argumenta: distique élégiaque, distico elegiaco, Elegiac couplet, époque hellénistique, epoca ellenistica, hellenistic period, scoptique, scoptico, scoptic, Hades, L'Hadès, Ivrognerie, Validé par Maxime, Charon, Épicrate, Callias

Textus epigrammatis

Lingua: ελληνικά

Editio: None


οἶνος καὶ Κένταυρον, Ἐπίκρατες, οὐχὶ σὲ μοῦνον,
ὤλεσεν, ἠδ᾽ ἐρατὴν Καλλίου ἡλικίην.
ὄντως οἰνοχάρων ὁ μονόμματος, ᾧ σὺ τάχιστα
τὴν αὐτὴν πέμψαις ἐξ Ἀίδεω πρόποσιν.

Lingua: Français

Editio: P. Waltz

"Le vin perdit aussi le Centaure", Épicrate, et tu n'es pas son unique victime, ni Callias, à l'aimable jeunesse. Vraiment la joie du vin est meurtrière chez ce borgne. Puisses-tu, au plus vite, du fond de l'Hadès, lui porter la même santé!

Lingua: English

Editio: W.R. Paton

"Wine slew the Centaur'’ too, Epicrates, not
yourself alone and Callias in his lovely prime. Truly the one-eyed monster is the Charon of the wine-cup. Send him right quickly from Hades the same draught.

Internal Reference

Anthologia Graeca 11.1

Note: Le centaure Eurytion

Le centaure Eurytion passe dans l'Odyssée (Od., XXI, 295) pour être mort puisqu'il a bu trop de vin. Eustathe, dans un commentaire, explique que c'est celui des Centaures qui, troublé par la boisson, fut le premier aux noces de Pirithoos à vouloir mal se conduire envers les femmes; c'est ainsi qu'il provoqua le massacre de Centaures par les Lapithes et la guerre qui s'ensuivit entre les deux peuples.

Note: Épicrate et Callias

La principale hypothèse veut que cette épigramme parle d'Épicrate, poète comique, et de Callias, poète tragique, qui furent empoisonnés par Phillipe V de Macédoine. Une autre hypothèse pointerait plutôt vers l'amiral rhodien Épicratès et d'un Délien, Callias, agent de Philippe V